auriculothérapie

Qu’est-ce que l’auriculothérapie ?

Auriculothérapie
L’auriculothérapie moderne a été mise au point par un médecin français du nom de Paul Nogier en 1951. La méthode repose sur la théorie selon laquelle l’oreille, présentant la forme d’un foetus renversé, est une représentation miniaturisée de l’organisme.
Pour soulager les douleurs, et même guérir certaines maladies, le praticien agit sur des points réflexes de l’oreille de l’individu.

L’auriculothérapie élimine efficacement les problèmes d’insomnie, de fatigue chronique et de nervosité permanente. Il soulage également les douleurs les pathologies viscérales. Elle est très utile dans les douleurs articulaires, musculaires, vertébrales (lumbago, sciatique, névralgies cervico-brachiales, torticolis etc.)

Elle est également prescrite pour compléter les soins de type bien-être, remise en forme et relaxation. La méthode est toutefois déconseillée aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de troubles cardiaques.

Si l’auriculothérapie peut ainsi se baser sur la correspondance pavillon de l’oreille et système nerveux central via le tronc cérébral, nous savons que cela provient en partie du fait que l’oreille est partiellement innervée par le nerf pneumograstrique, principal nerf du système neurovégétatif parasympathique, mais aussi du fait que l’oreille contient des « Complexes Neuro-Vasculaires » (CNV) dont la stimulation a des effets très complexes, non seulement neurologiques mais aussi neuro-sécrétoires et même neuro-immunitaires et neuro-vasculaires.

L’analyse du versant neuro-vasculaire des réponses aux stimulations auriculaires fait d’ailleurs partie intégrante de cette discipline médicale, et prend le nom d’auriculomédecine ée. L’auriculothérapie n’est donc pas une méthode thérapeutique basée seulement sur des correspondances, ou représentations auriculaires, n’est pas la simple utilisation d’un clavier dont les touches représenteraient des organes, mais une véritable technique médicale dont l’efficacité repose sur la connaissance approfondie des mécanismes homéostasiques mis en jeu.

Retour haut de page